themes/default/item_post.html.twig

L'illétrisme est encore bien présent en Guyane

En Guyane, près de 40% de la population de plus de 16 ans a des difficultés avec le Français. Des adultes qui peinent à parler, lire et écrire le Français. Une problématique que tente de contrer la collectivité territoriale de Guyane, car l'illettrisme et l'an-alphabétisation rend difficile l'intégration ou encore l'accès à l’information.

  • Par: EdmeeDoudy
  • Date:

Guyane est bien touchée par cette situation. Une part importante de la population rencontre des difficultés avec l'écriture et la lecture, selon une étude de l'INSEE menée il y a 5 ans, près de 40 % de la population de plus de 16 ans connaîtrait des difficultés graves ou importantes avec le Français.

Plusieurs raisons l'expliquent, comme la présence d'habitants d'origines étrangères sur le territoire, mais ce qu'il faut savoir, c'est que la majorité d'entre eux sont Guyanais et parlent au quotidien une autre langue.

 

Des adultes éloignés de la société

 

Cette situation pose plusieurs problèmes pour des organismes comme la collectivité territoriale de Guyane. Des problèmes au niveau de l'accès aux informations, car ne pas comprendre ou lire le Français réduit l'accès aux informations primaires : l'accès au soin, Droit ou éducation. C'est aussi un frein très important à l'insertion sociale et professionnelle.

Depuis l'année dernière, la CTG tente de réduire le nombre de personnes illettrée en Guyane. Grâce à une politique de lutte contre l’illettrisme et l’an-alphabétisation. Grâce au Programme d’Éducation et de Formation de Base (PREFOB) à hauteur de 2 166 100 euros jusqu'en 2021.