themes/default/item_post.html.twig

Justice : l'heure du verdict approche dans l'affaire Patrice Clet

Le quatrième jour du procès des tueurs présumés de Patrice Clet s'est terminé avec les premières plaidoiries des avocats. Ce jeudi, la Partie Civile, l'Avocat Général et l'avocate de Jérôme Douglas, le tireur présumé ont pu s'exprimer. Difficile de déceler, le vrai du faux dans cette affaire où la vérité n'a pas été entendue.

  • Par: EdmeeDoudy
  • Date:

Les tueurs présumés de Patrice Clet seront bientôt fixés sur leur sort. Après un procès plein d'émotion pour la famille et les proches de Patrice Clet, mais aussi pour les accusés. Trois hommes dans le box, Jérôme Douglas, Yannick McKenzie et Kérian Bourguignon, mais ils étaient bien quatre ce soir de novembre 2016. Le qutrième Shawn Blackman manque à l'appel, il n'a pas encore été interpellé. 

Des auditions confuses

Ce procès était très attendu par la famille de Patrice Clet, déterminée à savoir "pourquoi", nous explique sa soeur, Manuelle Clet "3 ans après le drame c('est toujours pareil nous attendons juste des réponses. Jusqu'à maintenant, nous ne savons pas pourquoi cette maison et pourquoi mon  frère". Des questions qui resteront sans réponses concrètes malheurement, les auditions des trois accusés ont créé la confusion. Les trois accusés décidés chacun de dire la vérité ont donné des verisons de l'histoire qui se contredisent. Des versions qui ont changées plusieurs fois durant l'enquête.

Tous responsables

Dans leurs plaidoiries, les avocats de la Partie Civile allaient dans le même sens que l'Avocat Général maître Michel Bonnieu, les quatre sont responsables. Pas question, selon eux de rentrer dans le jeu de la défense de Kérian Bourguignon qui aurait tenté, selon les avocats de minimiser son rôle dans ce drame. "J'ai juste voulu rendre service à McKenzie, quand j'ai entendu les cris de la dame, je me suis dit dans quelle merde je me suis mis".

Pour la Partie civile et l'Avocat Général, il est autant responsable, car s'il n'avait pas conduit ces hommes chez Monsieur Clet, il serait peut-être aujourd'hui parmi nous. Dans la vie il faut faire les bons choix, c'est un fil conducteur qui suit aussi les plaidoiries. Ces hommes ont fait le choix cette-nuit là de se rendre au domicile de l'ancien conseillé général de Sinnamary, armés.

Un grand absent

L'avocat général déplore aussi l'absence d'un des accusés Shawn Blackman, le plus jeune de la bande. Il avait 17 ans au moment des faits. Ce dernier ce serait enfuit vers son pays d'origine, le Guyana. L'Avocat général ne comprend pas pourquoi des recherches internationales n'ont pas été lancées. Une absence regrettée aussi par l'avocate de Jérôme Douglas. Selon elle, c'est lui le cerveau du groupe, malgré son jeune âge, car c'est le plus expérimenté dans le crime. Il a un casier judiciaire et avait déjà plusieurs dossiers sur le dos au moment des faits. 

Pour le dernier jour de procès, il reste à entendre les plaidoiries des deux autres avocats de la Défense, Me Mustapha Khiter pour les intérêts de Kérian Bourguignon et Me Sébastien Béna pour Yannick McKenzie. Dans sa conclusion, l'Avocat Général a requit 20 ans de réclusion criminelle pour Jérome Douglas, le tireur présumé et 18 ans pour les autres, accompagné un suivi socio-judiciaire. 

Le verdict est attendu dans l'après-midi du vendredi 22 novembre, soit un peu plus de trois ans après le drame.