themes/default/item_post.html.twig

Un nouveau bateau appréhendé en pleine partie de pêche illégale dans les eaux guyanaises

Ce mardi, un navire vénézuélien a été contrôlé alors qu’il pêchait illégalement au large de l’ouest guyanais. Une tonne et demi de poissons a été saisie. Suite des prises records depuis le début de l’année.

  • Par: Clément Buzalka
  • Date:

Alors qu’il était déployé en mer, ce mardi 4 mai, pour une mission de police des pêches, le patrouilleur Antilles-Guyane La Confiance des forces armées en Guyane (FAG) a effectué un contrôle sur navire de pêche vénézuélien. Ce bateau, le « Gran Luika », naviguait dans la zone économique exclusive (ZEE) française, et ne possédait pas de licence l’autorisant à y pénétrer pour prélever des ressources. 

Lors de ses échanges avec le chef de l’équipe militaire chargée du contrôle, le capitaine a reconnu avoir pêché sciemment dans les eaux françaises. Un procès-verbal d’infraction a été dressé et un traitement administratif a été réalisé. Le produit de la pêche, 1,5 tonne de poissons, ainsi que les apparaux de pêche (lignes de pêches et hameçons) ont été saisis par les FAG.

Des missions pour préserver la ressource halieutique

La semaine dernière, la gendarmerie maritime avait arrêté et dérouté un navire de pêche brésilien, pris en flagrant délit de pêche illégale dans les eaux territoriales françaises. Le capitaine du navire a été placé en garde à vue. L'équipement, la cargaison et le navire ont été saisis, ce dernier ayant été mis à sec, en attendant sa destruction ordonnée par le juge des libertés et de la détention, tandis que les marins ont été pris en charge par la police aux frontières (PAF) à l’issue de ces procédures.

Depuis le 1er janvier 2021, ce sont ainsi plus de 55 tonnes de poissons qui ont déjà été saisies à la suite d’opérations de contrôle des pêches menées en Guyane.