themes/default/item_post.html.twig

Au Brésil, un avion transportant le vaccin contre le Covid-19 percute un âne sur la piste d'atterrissage

Un avion, dépêché par la Maison militaire du gouverneur de Bahia, un état de l’ouest brésilien, a percuté un âne, qui se trouvait sur la piste d’atterrissage. L’appareil transportait des doses du vaccin contre le Covid-19. Heureusement, les flacons sont intacts.

  • Par: Clément Buzalka
  • Date:

Plus de peur que de mal pour le pilote d’un avion, dans l’état de Bahia, dans l’Ouest du Brésil. Alors qu’il transportait, ce mercredi, plusieurs boîtes de vaccins CoronaVac (nom du vaccin brésilien produit par l'Institut Butantan), l’appareil s’est écrasé contre le flanc d’un âne, qui se trouvait sur la piste de l’aérodrome de la ville d’Ibotirama. 

Si l’engin a été endommagé, le pilote, lui, n’a pas été blessé. L’animal n’a pas eu cette chance. Sur les photographies diffusées par la télévision brésilienne, on aperçoit l’âne blessé, le flanc en sang, quelques instants après l’accident. 

Les doses de vaccin intactes

Selon le Secrétariat brésilien de la sécurité publique (SSP), l'accident s'est produit peu après l'atterrissage de l'avion sur la piste. Le maire de la commune d’Ibotirama, interrogé par les journalistes de TV Oeste, était encore sous le choc : « nous sommes passés à côté d’une véritable tragédie. »

Point positif tout de même : les doses de vaccin, transportées par l’avion, n’ont pas été endommagées. Le Secrétariat de la santé de Bahia explique que l'accident n'a pas compromis la distribution des vaccins dans l’Etat. Toutefois, pour des raisons logistiques, l'arrivée des flacons dans les villes de Barreiras, Guanambi et Santa Maria da Vitória, dans la région occidentale de l'État, voisine d'Ibotirama, serait retardée. Ces colis font partie d’un chargement de plus de 165 000 doses de CoronaVac, arrivées à l'aéroport de Salvador, la capitale de l’état, aux premières heures ce mardi 2 mars. Les lots ont été organisés par le groupe aérien de la police militaire et distribués aux centres régionaux de l'intérieur, puis aux municipalités. C’est lors d’un de ces acheminements que l’accident a eu lieu.