themes/default/item_post.html.twig

Le pic épidémique semble avoir été atteint en Guyane

Depuis ces derniers jours, la stabilisation du nombre de cas se poursuit et la courbe commence à descendre. Les derniers chiffres faisaient état de 81 nouveaux cas sur plus de 500 tests réalisés. Le pic semble ainsi avoir été dépassé. Que cela signifie-t-il concrètement ?

  • Par: VictorZammit
  • Date:

L’analyse de l’ensemble des données est en faveur d’un passage du pic épidémique durant la première semaine de juillet”, selon le dernier point épidémiologique publié par Santé Publique France. 

Depuis le mois de mars, plus de 7 000 cas de Covid-19 ont été détectés en Guyane : ce qui correspond ainsi à 80 cas confirmés chaque jour en moyenne depuis le début de l’épidémie. A titre de comparaison, au début du mois de Juillet, en plein pic épidémique, nous étions à 200 nouveaux cas quotidiens. On observe donc une relative stabilisation du nombre de nouvelles infections.

Une tendance qui se confirme également du côté des hospitalisations avec 23 nouvelles admissions quotidiennes, dont 2 en réanimation. 

En conséquence, le taux de positivité était ainsi, la semaine dernière de 18%, taux en baisse depuis trois semaines à l’échelle régionale mais avec de fortes disparités territoriales, la situation n’est pas identique dans toute la Guyane. Si dans les Savanes, l’Île de Cayenne et sur le littoral, on observe une stabilisation voire un ralentissement du nombre de nouveaux cas, le virus est en augmentation sur le Maroni et continue de circuler, de façon résiduelle, sur l’Oyapock. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Patrice Latron, le Directeur de crise en Guyane, s’était déplacé dans l’Ouest la semaine dernière  pour rencontrer les équipes du CHOG. 

Néanmoins, le fait que le pic ait été dépassé en Guyane ne signifie pas pour autant la fin de l’épidémie. Santé Publique France rappelle ainsi la nécessité de maintenir une grande vigilance pour, contrôler efficacement la circulation virale, et ce sur tout le territoire.