themes/default/item_post.html.twig

Covid-19 : pas d’allègement des mesures pour les voyageurs en provenance de Guyane

En parallèle des assouplissements des mesures sanitaires dans l’Hexagone, le Gouvernement vient d’annoncer des évolutions dans le dispositif de motifs impérieux et de quarantaine pour les voyageurs entre Outremer et l’Hexagone. Si ces mesures sont allégées pour une partie des territoires d’outremer, la Guyane n’est pas concernée par ces allégements.

  • Par: Clément Buzalka
  • Date:

Sur la base « d’une analyse de la situation épidémiologique et de l’avancée de la vaccination sur chaque territoire ultramarin, le Gouvernement a décidé, après concertation, d’alléger le dispositif des motifs impérieux justifiant les déplacements ainsi que les mesures de quarantaine qui s’imposent aux voyageurs souhaitant se déplacer entre les Outre-mer et l’Hexagone », affirme ce mercredi le ministère des Outremer sur son site internet. Certains territoires d’outremer bénéficient en effet, à partir d’aujourd’hui, d’allégements dans ce dispositif de contrôles. C’est le cas de territoires dits « Covid-free », comme Saint-Pierre et Miquelon, par exemple. 

En Guyane, en revanche, la levée des motifs impérieux n’est pas à l’ordre du jour. En effet, en raison de l’augmentation inquiétante du nombre de contamination liée au variant dit « brésilien », une mesure de confinement est applicable à compter du 14 mai sur le territoire. « Lorsque la situation épidémiologique se sera significativement améliorée, les dispositions applicables à La Réunion et à Mayotte relatives aux déplacements depuis et vers l’Hexagone seront étendues à la Guyane », précise le ministère. Comprenez que l’obligation de présentation de motifs impérieux à l’embarquement pourra être levée pour les voyageurs vaccinés (schéma vaccinal complet). 

On a d'ailleurs cru à un assouplissement de la contrainte d'isolement, contrôlé par la police, pour les voyageurs arrivant de Guyane en Hexagone. En effet, ce mercredi matin, les ministères des Outre-mer et des Transports avaient publié de concert un communiqué, dans lequel il apparaissait que les personnes vaccinées (deux doses) contre le Covid-19 arrivant en Hexagone s'engagaient seulement à s'isoler 7 jours. Un isolement qui n'était plus, selon le communiqué du matin, sous le coup d'un arrêté préfectoral. 

En réalité, il n'en est rien. Rien ne change pour les personnes voyageant entre la Guyane et Paris. Vaccinés ou non, tous doivent présenter un test PCR négatif à l’embarquement à Cayenne (dans le sens Guyane-Hexagone), puis respecter un arrêté préfectoral d’isolement de dix jours. Un cafouillage qui a débouché sur un communiqué rectifié. Et qui est venu doucher les espoirs de certains, s'apprêtant à s'envoler vers la métropole...

Dans le sens Hexagone vers la Guyane, rien ne change. La présentation de motifs impérieux est toujours nécessaire. Et les voyageurs s’engagent à présenter un test PCR négatif de moins de 72h, puis s’isoler 7 jours en Guyane, et enfin de réaliser un nouveau test à l’issue de cet isolement.