Les jeux inter-lycées 2018 annulés ?

20 décembre 2018 À la une Jeunesse Sport


Les rencontres sportives des lycéens de Guyane devaient démarrer ce vendredi 21 décembre au complexe sportif Jean-Claude Lafontaine à Cayenne mais ils pourraient ne pas avoir lieu cette année

La sécurité du stade et du public ne pourra pas être assurée

Cet événement est une institution en Guyane, une compétition qui regroupe tous les lycées du département depuis 1996. Cette année, faute de budget, l'événement pourrait bien être annulé. L'association Animation Guyane n'a pas les fonds nécessaires pour payer des agents de sécurité. Il en faudrait 16 environ, soit 4 000 euros pour le week-end et sans sécurité, pas de compétition possible. « Il y a des préconisations et des règles. On ne peut pas faire une manifestation sans sécurité avec autant de jeunes », affirme Riquel Bruno, le président de l'Association Animation Guyane

Habituellement, selon l’association, c’était la Ville de Cayenne qui prenait en charge la sécurité des jeux inter-lycées. L’association a appris, début décembre, que cette année, ça ne serait pas le cas. « Il est dommage de nous avertir 2 ou 3 semaine avant », dénonce Riquel Bruno. Un imprévu qui les a mis en difficultés en ce qui concerne la sécurité. « A l’heure actuelle, nous ne sommes pas en mesure de payer une société de sécurité pour cette manifestation qui est gratuite », ajoute-t-il.

Prévenus à la dernière minute ils vont devoir tout annuler

« Les jeunes sont déçus », déclare Riquel Bruno. Cet évènements sportifs rassemble tous les lycéens de Guyane dans un seul et même lieu. Certains lycéens de l’ouest avaient prévu le déplacement à Cayenne. Ils se sont investis lors de la préparation des équipes et des entraînements ou pour l’achat des maillots etc… « Il faut qu’il y ait un respect des associations qui font un travail sur le terrain. La maire de Cayenne met à disposition les équipements ; c’est bien mais pour la sécurité nous aurions souhaité être prévenus plus tôt pour trouver une solution », affirme Riquel Bruno. L'association espère trouver une ultime solution d'ici là.

 


, , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile