Visite du Rassemblement National en Guyane

14 mars 2019 À la une Politique


Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement National (RN) pour les élections européennes est en campagne dans les Outre-mer. Le jeune candidat de 23 ans a débuté cette visite par un séjour de 48h en Guyane.

Jordan Bardella, la tête de liste du Rassemblement National aux Européennes, a dénoncé «la détresse sociale » de certains Guyanais et leur « sentiment d'être des Français de seconde zone », durant son déplacement. Une Agence de la mer pour les régions ultramarines est prévue dans le programme. « Nous sommes favorables à une grande Agence de la mer pour travailler sur les énergies maritimes », annonce le candidat RN.

« L’immigration : un réel problème en Guyane »

Le candidat RN a pu constater que les deux fleuves de Guyane, à l’ouest le Maroni et à l’est l’Oyapock sont les frontières naturelles entre la Guyane et ces pays voisins ; le Suriname et le Brésil. En déplacement hier à Saint-Laurent du Maroni, Jordan Bardella a martelé sa lutte contre l'immigration clandestine à l'occasion d'un tour de pirogue sur le Maroni. « Chaque mois des milliers de clandestins traversent la frontière pour se rendre en France. La réalité c’est qu’il n’y a aucun contrôle, on a effondré nos frontières nationales partout en Europe y compris en Guyane. Il faut mettre en place une vraie politique dissuasive d’immigration », rappelle Jordan Bardella.

Pêche illégale : des accords internationaux… oui mais …

Le secteur de la pêche est très présent dans le programme du RN en Outre-mer… Pour Jordan Bardella, établir des accords régionaux avec les pays voisins de la Guyane pour tenter d'éradiquer la pêche illégale ne sont pas sans danger. Selon lui, les négociations ne peuvent pas se faire avec des pays qui n’ont pas le même niveau économique. « Je suis favorable à des accords économiques tant qu’il n’y a pas de concurrence déloyale entre les territoires français et ses partenaires économiques ». C’est l’occasion d’avancer une critique sur les accords économiques entrepris entre l’Union Européenne et d’autres pays. « Le problème c’est que l’Union Européenne en négociant des traités de libre-échange avec la Terre entière met nos producteurs en concurrence avec des producteurs qui sont payés parfois 40% de moins. Nous on veut redonner le pouvoir aux Français », ajoute-t-il.

Un positionnement électoral en Outre-mer qui prend de l’ampleur

Le RN compte installer des ultramarins sur sa liste. Leurs positionnements ne sont pas encore précisés mais des personnalités d’Outre-mer ou ayant un lien avec nos régions seront sur la liste RN aux élections européennes. Une promesse de Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement National relayée par Jordan Bardella. « Au moins 5 personnes d’Outre-mer ou qui y sont liées. Ce sont des personnes qui ont eu un passé notamment avec les cabinets ministériels de l’Outre-mer. Ils ont travaillé sur ces sujets. 3 seront en position éligible », précise Jordan Bardella. Il ajoute que l’ancien candidat au législative en Guyane, Jérôme Harbourg sera sur la liste RN sans préciser s’il sera en position éligible. Une commission d’investiture doit se réunir prochainement. La liste RN aux élections européennes sera présentée au début du mois d’Avril.

Pour rappel, Marine Le Pen avait recueilli 24,29% des suffrages au premier tour de la présidentielle 2017, tout juste derrière Jean-Luc Mélanchon 24,72%. Au second tour, elle a obtenu 35% des suffrages. Jordan Bardella a rejoint la Martinique à la mi-journée ce jeudi.


, , , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile