Mobilisation sociale en Guyane : Voici le cahier de revendications remis aux ministres

31 mars 2017 À la une Politique Social


Les discussions sont maintenant engagées avec les ministres des Outre-Mer et de l’Intérieur, Ericka Bareigts et Matthias Fekl.

Les collectifs ont remis hier leur cahier de revendications aux ministres, sur divers points dont la santé, l’éducation, le logement, l’économie, ou encore la sécurité. Parmi ces revendications, on retrouve par exemple :

– l’apurement de la dette des collectivités locales et des centres hospitaliers de Cayenne, Kourou et Saint-Laurent

– le désenclavement et la remise à niveau routier intégral de toutes les communes de Guyane à la hauteur des routes hexagonales

– la création d’une 2×2 voies entre Saint-Georges et Saint-Laurent

– la création d’un Centre Hospitalier Universitaire Guyanais

– la création d’un centre Hospitalier à Saint Georges et à Maripasoula

– la couverture en réseau mobile de toutes les routes de Guyane

– le service internet pour tous

– la création de logement de fonction avec le confort minimum sur les sites isolés

– la mise en place d’une sous-préfecture pour les communes du haut Maroni

Ce ne sont que quelques exemples. L’ensemble des revendications est à retrouver sur le site nougonkesa.fr/telechargement/

Les membres du gouvernement se sont engagés à apporter aux collectifs, des réponses concrètes par écrit sur tous les points de revendications, d’ici demain matin. Il aura fallu attendre de nombreuses heures hier avant que les discussions s’enclenchent. Prévues pour commercer à 9h30, elles ont démarré avec plusieurs heures de retard. Les collectifs souhaitaient la présence des médias, s’opposant au refus des ministres sur la question. Finalement, les négociations ont pu commencer vers 15h alors que plus d’un millier de personnes s’étaient réunies devant la préfecture sous la pluie. Les discussions ont été marquées par les excuses de la ministre des Outre-Mer aux Guyanais depuis le balcon de la préfecture.

« C‘est à moi que revient l’honneur de dire au peuple guyanais, au-delà de ma personne, au-delà de mes fonctions, toutes mes excuses au peuple guyanais », a déclaré Ericka Bareigts. Des excuses qu’elle avait d’abord présentées aux collectifs lors de la réunion quelques minutes auparavant.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile