Le 40ème anniversaire de la mort de Léopold Héder

9 juin 2018 À la une Culture Politique


Léopold Héder, est né à Cayenne le 16 août 1918 et mort le 9 juin 1978. Il fut député puis sénateur et maire de Cayenne.

Après des études de droit en Martinique, Léopold Héder devient directeur du Service des Affaires Economiques en 1943. A la fermeture de ce service, il est nommé Attaché de Préfecture, détaché au Secrétariat Général de 1945 à 1950. Il passe le concours d'Econome des Hôpitaux ce qui lui permet de devenir en 1950 économe des hôpitaux. Il accède à la direction de l'hôpital de Cayenne en 1961 et enfin attaché de direction des hôpitaux en 1972.

Léopold Héder occupe et cumule plusieurs casquettes politiques

Il entame sa carrière politique au sein du Parti Socialiste Guyanais (PSG) en 1958 en tant que suppléant de Justin Catayée député de la Guyane. Il succède donc à Justin Catayée qui disparait dans un accident d’avion en Guadeloupe, le 22 juin 1962. Il devient secrétaire général du PSG de 1962 à 1978.

Groupe scolaire Léopold Héder à Cayenne.

En novembre 1962, Léopold Héder est candidat aux élections législatives. Il en sort victorieux. En 1963, il est également élu conseiller municipal de Cayenne puis devient maire de Cayenne en 1965. Il y restera jusqu’à sa mort en 1978. Dans le même temps, il devient conseiller général du canton de Montsinéry-Tonnégrande. Aux élections législatives de 1967, il est battu par Hector Rivierez, candidat sous l’étiquette du parti gaulliste, l’Union démocratique pour la Vème république. Une élection contestée par Léopold Héder. Il est président du Conseil Général de la Guyane en 1970 à 1973. Le 26 septembre 1971, il devient sénateur. Il défend de nombreux projets de loi, dont par exemple, l'extension des Allocations Logement aux départements d’Outre-Mer. Il a également défendu l'intérêt d'un statut spéciale pour la Guyane. « Alors même qu’il était déjà malade sa toute dernière intervention au Sénat portait sur une nouvelle organisation politique de sa Guyane notamment celle qui est proposée à l’heure actuelle », témoigne sa fille, Josseline Héder-Mormont. (cliquez ici pour plus de détails sur sa carrière de parlementaire)

Il décède à presque 60 ans, il aurait eu 100 ans cette année, 40 ans après que reste-t-il ?

Il décède le 9 juin 1978 à Cambo-les-bains (Pyrénées-Atlantique) des suites d'une longue maladie. Le président du Sénat, Alain Poher, dans un discours souligne l'attachement de Léopold Héder à la Guyane et le décrit comme « le défenseur naturel des populations contre ce qu'il considère comme l'empiétement d'une administration sourcilleuse ». Il sera inhumé le 19 juin au cimetière de Cayenne juste à coté de la tombe de Justin Catayée.

Place Léopold Héder à Cayenne.

Ce vendredi 8 juin, 245 élèves de l'école à son nom participent à une marche entre le centre-ville de Cayenne et l'avenue Léopold-Héder, à partir de 8h30. Et cet après-midi, une conférence est organisée à 17h à Monstinéry-Tonnégrande, animée par le sénateur Antoine Karam, qui l'a bien connu. Patrick Lecante, le maire de la commune, et Roland Léandre, le secrétaire général du PSG, seront également présents. Et ces intervenants ne sont pas choisis au hasard selon Josseline Héder-Mormont, la fille de Léopold-Héder. « Nous avons invité des personnes qui l’ont bien connu, des militants du parti, qui peuvent évoquer des souvenirs » précise-t-elle. En effet, Patrick Lecante est son petit-fils et Antoine Karam a été lancé dans l’action politique par Léopold Héder. Selon Josseline Héder-Mormont, il laisse un héritage important, mais mal connu du grand public. « On n’entend pas souvent parler de lui pourtant son œuvre était immense. C’était un avant-gardiste notamment sur la question statutaire ». Néanmoins, après sa mort, l’avenue Franklin Roosevelt et la place de Grenoble son renommées à son nom. Des écoles élémentaires à Cayenne, à Montsinéry et à Saint-Laurent-du-Maroni porte également son nom ainsi que des rues dans plusieurs communes de Guyane.

La manifestation commence ce samedi 9 juin 2018 à 16h à l'hôtel de ville de Monstinéry-Tonnégrande.

 


, , , , , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile