Élection législative partielle : José Makébé se déclare candidat

18 décembre 2017 À la une Politique


Il l’a annoncé ce dimanche 17 décembre 2017, José Makébé vise le siège de député de la 2ème circonscription de Guyane alors qu’il n’était pas candidat aux élections législatives en juin dernier.

José Makébé est âgé de 30 ans, il exerce la profession de chef d’entreprise à Kourou et chargé de mission au développement économique pour une collectivité.

Pourquoi maintenant et pas lors des élections en juin 2017 ?

« Je n’étais pas prêt » répond José Makébé. Il justifie cette nouvelle candidature par le fait qu’il n’accepte pas « l’état dans lequel se trouve la Guyane» ni  « les conditions sociales dans lesquelles vivent bon nombre d’entre nous alors que nous disposons bon nombre de richesses…».

José Makébé passe déjà à l’offensive

 « Cette décision du Conseil constitutionnel ne peut pas me laisser indifférent », affirme-t-il en référence à l’annulation de l’élection de Lénaïck Adam, le 8 décembre 2017 par le Conseil Constitutionnel pour des irrégularités dans le scrutin. Il rajoute dans un communiqué que les pratiques électorales ont été « inacceptables et insupportables », une première attaque visant l’ex-député Lénaïck Adam. José Makébé, d’origine bushinengue soutient l’idée qu’il faut « rassembler, non pas autour d’une communauté, ni même autour d’un parti politique ». Des arguments de campagne qui permettent d’imaginer que ces sujets seront utilisés pour affaiblir ces principaux concurrents. Une candidature qui peut être dangereuse pour Davy Rimane (sans étiquette) puisqu'ils sont tous les deux habitants de Kourou. Pour rappel, Davy Rimane avait réuni la majorité des voix à Kourou soit 27,6 % au premier tour puis 65,4 % des suffrages. La question reste alors à savoir si la candidature de José Makébé réduira le réservoir de voix que possède Davy Rimane dans la ville spatiale.

« Construire la Guyane de demain »

Son projet politique, intitulé « Construire la Guyane » se décline en trois principaux axes :

  • La mise en place d’une Convention d’Equilibre Territorial afin de réduire les inégalités sur le territoire guyanais.
  • Engager le développement économique structurel par l’aménagement du territoire (ponts, routes, écoles, hôpitaux, voie ferrée etc…)
  • Porter les engagements pris dans les Accords de Guyane par l’Etat.

José Makébé se présente sans étiquette alors qu’il fut délégué régional Outre-mer des jeunes de l’UDI (Union des démocrates et indépendants). Il affirme que sa candidature est issue d’un temps de réflexions, de concertation de citoyens, de proches et de chefs d’entreprise.


,

Commentaires


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile