Des comptes « sincères et équilibrés » pour la CTG

26 juin 2018 À la une Politique


Les élus de la CTG ont adopté le compte administratif 2017 de la Collectivité Territoriale de Guyane.

Les recettes ont augmenté de 7% par rapport à 2016 soit 603 millions d’euros et les dépenses sont aussi en hausses avec plus de 6,3% soit 587,6 millions d’euros. Sur l’exercice 2017, la collectivité a pu dégager un fond de roulement de près de 21 millions d’euros. Sans surprise le président de la CTG, Rodolphe Alexandre se déclare satisfait des comptes présentés, selon lui, « 2018 sera l’année de référence de la CTG ». « Les comptes sont sincères, équilibrés. Il y a eu un énorme travail réalisé par mes services pour pouvoir arriver à sortir une capacité de taux de financement de près de 10 millions et donc maintenir nos investissements pour le monde de l’éducation, économique, social, culturel et dans l’aménagement » affirme-t-il.

Les élus de la CTG en séance plénière, lundi 25 juin 2018.

L’assemblée a également donné délégation à Rodolphe Alexandre pour négocier le plan "Cahors" avec le gouvernement à la fin de la semaine. La maire de Cayenne l’avait déjà signé ce plan en début de mois. Pour rappel, les collectivités et les communes ayant un budget de fonctionnement de plus de 60 millions d’euros sont soumises à ce plan inscrit dans la loi du 22 janvier 2018. Elles doivent limiter l’augmentation de ses dépenses à 1,2% par an. Les collectivités ont jusqu’au 30 juin pour le faire. Comme pour la mairie de Cayenne, le gouvernement propose de porter ce taux à 1,35% par an pendant 3 ans.  « Nous sommes prêts à signer » affirme, Rodolphe Alexandre. Il accepte donc mais à condition d’avoir des garanties sur le remboursement des 27 millions d’euros de l’octroi de mer, de la reprise en mai du RSA par l’Etat et d’obtenir une augmentation de la dotation globale de fonctionnement. « On peut aller encore plus loin », annonce-t-il. Le président de la CTG doit rencontrer le Premier Ministre demain à Paris et le Président de la République jeudi lors de la remise du Livre Bleu des Assises des Outre-mer.


, ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile