Albéric Benth : « Je ferai les choses différemment »

13 novembre 2017 À la une Politique


Albéric Benth a été élu maire de Mana, vendredi soir, suite aux votes des 29 conseillers municipaux.

Une élection qui s’est déroulée dans une atmosphère plutôt sereine. Il a fallu 3 tours pour que le 5ème adjoint au maire et ex conseiller général du canton de Mana soit élu à la majorité relative. Il succède donc au sénateur Georges Patient contraint de démissionner de son poste de Maire en application de la loi du non cumul de mandat.

La séance a commencé à 18h, au départ 4 candidats visaient le siège de maire. Il s’agissait de la 5ème ajointe conseillère territoriale, Anne-Marie Read, du principal opposant, Tchoua Ya, de la 1ère adjointe, Rosange Firmin et du 3ème adjoint, Albéric Benth. Jean-Claude Jadfard, 2ème adjoint au maire, a quant à lui renoncé au poste.

Au 1er tour de scrutin à la majorité absolue, Rosange Firmin obtient 12 voix, Albéric Benth 8 voix, Ya Tchoua 6 voix, Anne-Marie Read 2 voix et un bulletin nul. Même résultat pour le 2ème tour. Avant le 3ème tour la séance est suspendue durant 15 minutes à la demande de l’opposition afin de discuter des différentes alliances et stratégies de victoire pour les uns et les autres. Au retour, Ya Tchoua et Anne-Marie Read ne se représente plus et laisse Rosange Firmin et Albéric Benth briguer le siège de maire. Ce dernier est élu avec 16 voix contre 13 voix à Rosange Firmin. Par un simple calcul, cette situation laisse penser qu’il y a eu un report des voix de Ya Tchoua et Anne-Marie Read en faveur d’Albéric Benth.

Rosange Firmin était soutenue par l'ancien maire Serge Patient (Photo : A.BeharyLS)

« Je ferai les choses différemment », l’une des premières annonces du maire

Albéric Benth a formulé aussitôt un discours de rupture avec l'ancienne politique municipale. Il a d’abord rendu un hommage à son père qui est venu s’installer à Mana en 1972 puis a remercié sa famille, ses enfants. D’ailleurs, l’écharpe tricolore lui est remise par sa fille. Albéric Benth affirme être très « loyale », il a sans hésité remercié Chantal Berthelot, ancienne député de Guyane et Georges Patient son prédécesseurs. C’est ce dernier qui lui a permis de rentrer en politique en 1995.

La fille d'Albéric Benth lui remet l'écharpe de maire. (Photo : A.BeharyLS)

« J’ai pu démontrer ma capacité à travailler et d’aller jusqu’au bout des dossiers », rassure Albéric Benth, en rappelant qu’il a contribué à la construction de certaines infrastructures dans la commune en tant que conseiller général.

Au niveau politique, Albéric Benth affirme qu’il y aura une continuité sur certains points mais il souhaite prendre de nouvelles orientations politiques. Sans donner d’éléments concrets, il annonce « faire les choses différemment ». Il souhaite rassembler l’ensemble du conseil municipal pour l’intérêt des Mananais.

Réactions politiques de Mana

« Je suis mananais dans l’âme et dans le cœur, […] j’ai ma maison à Mana, je reviendrai souvent à Mana » déclare Georges Patient, le maire sortant. Le sénateur, qui avait apporté son soutien à la candidate, Rosange Firmin, « regrette les alliances contre nature » au sein du groupe majoritaire. Après près de 30 ans à la mairie, il affirme que sa fierté est d’avoir développé la formation et éducation des jeunes grâce à la réalisation de plusieurs établissements scolaires.

Albéric Benth maire de Mana et Georges Patient, sénateur de Guyane. Le nouveau maire salue son prédécesseur. (Photo : A.BeharyLS)

« Dans toute élection, il y a un gagnant et un perdant, il n’y a aucun problème », Rosange Firmin qui prend acte de sa défaite. Elle a affirmé que dans le groupe de l’opposition sera constructif, dès qu’il s’agira de travailler pour la commune.

« Albéric Benth et mon équipe, nous avons des idées convergentes » précise Ya Tchoua, conseiller municipale de l’opposition. Une opposition qui devient alors une « union » aux cotés d’Albéric Benth dans l’espoir de décrocher des sièges de maires adjoints

Les attentes et les espoirs des mananais

« C’est un très bon choix, j’espère qu’il fera de très belles choses, j’ai confiance en lui », témoigne une jeune habitante de Mana. « J’attends de voir des réalisations pour les jeunes, j’espère qu’il y aura du changement » souhaite une employée de la maire. « On ne peut rien changer, il est élu, content ou pas content, on fera avec. Qu’est ce qui va changer ? », se demande une retraité. « Faire que l’ouest guyanais et Mana évoluent. Monsieur Benth est un rural mais je pense qu’il sera dans la continuité de Monsieur Patient. On verra dans deux ans lors des élections », espère une agricultrice.

Hasard du calendrier, cette élection du maire s’est déroulée le 10 novembre, le jour de l’anniversaire de la naissance de la Mère Anne-Marie Javouhey, fondatrice de la commune de Mana.


, ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile