Trois syndicalistes de l’UTG éclairage convoqués au tribunal correctionnel

12 septembre 2017 À la une Justice


Davy Rimane, Willy Willian, Cléon King ont été assignés en justice suite à la plainte du directeur d’EDF Guyane pour diffamation et dénonciation calomnieuse.

L’UTG  estime qu’il s’agit d’une répression syndical alors que le protocole d’accord prévoyait l’absence de poursuites judiciaires pour les faits commis lors du mouvement social de mars-avril.

Davy Rimane, secrétaire général UTG éclairage, en tête du cortège au départ du siège d’EDF vers le tribunal de Cayenne. Photo : G. Vernet

En soutien, une quarantaine de personnes ce sont réunies ce matin devant le palais de justice à Cayenne à l’appel de l’UTG (Union des Travailleurs Guyanais).

« Nous menons un grand combat au sein de l’entreprise afin que les règles soient respectées et que les salariés soient épanouis dans l’entreprise. Je trouve que c’est grave que nos collègues soient assignés pour diffamation, surtout après le protocole d’accord signé de fin de grève » s’indigne Dimitri Nancy, membre du comité d’entreprise d’EDF

Ce matin, il s’agissait d’une séance de consignation, le directeur d’EDF Guyane, Augusto Soares Dos Reis, doit payer 600 euros pour la recevabilité du procès. L’audience a été reportée au 17 octobre prochain.

A la sortie de la séance, Cléon King pense qu’il y aura « un non-lieu » compte tenu du « vide » que contient le dossier.

 

 

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile