Total se prépare au premier forage au large de la Guyane

4 décembre 2018 À la une Economie Environnement


Le groupe pétrolier Total a dévoilé son projet lors d'une commission de suivi et de concertation sur le pétrole qui s’est tenue ce lundi 4 décembre.

Total affirme se donner les moyens pour que cette fois le forage d’exploitation soit probant. Dans sa présentation le groupe a précisé avoir fait des études complémentaires par rapport aux échecs des derniers forages. Total est autorisé par arrêté préfectoral à forer au moins 5 fois avant le 31 mai 2019. « En signant l’arrêté préfectoral le 23 octobre dernier. J’ai ouvert une nouvelle porte d’espoir de trouver en Guyane du pétrole. Il ne reste plus qu’à Total d’utiliser la main-d’œuvre et de développer avec nous des emplois durables et des perspectives pour l’ensemble de la collectivité territoriale de Guyane », déclare Patrice Faure, préfet de Guyane. Les instances locales placent un espoir en l’or noir qui sera des sources de revenus et d’emplois pour le territoire.

Un bateau de forage arrivera prochainement en Guyane (voir photo en Une) avec d’autres bateaux de soutien. Toute une logistique sera organisée pour que la période exploratoire soit une réussite. Des dispositifs de monitoring ont déjà commencé permettant la mesure du bruit, de détection visuelle et acoustique des mammifères marins.

Localisation du forage d’exploration sur le permis Guyane Maritime

Le représentant du groupe pétrolier, de la CTG, de l’Etat ainsi que des associations écologistes étaient présents lors de cette rencontre. Parmi les écologistes, le WWF est venu rappeler que la France est en fin de cycle sur le pétrole avec la loi Hulot et également que le contexte climatique est très inquiétant. « On ne peut pas d’un côté appeler à limiter le réchauffement climatique et de l’autre continuer ce genre de projet », rappelle Laurent Kelle, responsable du WWF en Guyane.

 


, , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile