Silo, une voix de la musique traditionnelle guyanaise s’en est allée

5 juillet 2018 À la une Culture Musique


Jean-Luc Silo, est décédé ce mercredi 4 juillet des suites d’une longue maladie à l’âge de 49 ans. On retiendra  sont tube « Pa joué ké lanmou a ». Retour sur la vie de cet artiste.

Jean-Luc Silo est né à Saint-Laurent du Maroni. Il est le fils de Ti Jo, un autre artiste de la musique guyanaise. Silo était cuisinier de formation, il a été employé à la mairie de Cayenne au groupe scolaire Vendôme en qualité de cuisinier, en 2013 aux douches municipales en tant qu’agent d’accueil, en 2015 au service entretien des locaux, novembre 2015 agent d’accueil à l’Office de Tourisme. Dans un communiqué, la ville de Cayenne retient un homme «d’une grande valeur, très engagé dans la vie de sa collectivité ».

Silo fut un grand défenseur de la musique traditionnelle et notamment du Kaséko, révélé très jeune comme chanteur à la salle Konvwé chez Man Sérotte. Il faisait également parti de Lakadémi Tanbou de Jean-Paul Agarande. Silo a sorti 5 albums soit une trentaine de titres mais le plus connu de tous est « Pa joué ké lanmou a » sorti en 2007. La même année, il participe au concours de chant dans l’émission « 9 semaines et un jour » sur RFO Guyane. Ce qui lui permettra de représenter la Guyane au festival des Francofolies de La Rochelles.

Les réactions sont nombreuses, dans le monde artistique. Du côté des élus, le maire de Cayenne, Marie-Laure Phinéra-Horth se rappelle « d’un artiste qui a consacré sa vie à la musique et plus particulièrement à la musique traditionnelle par laquelle il nourrissait une véritable passion. Son souvenir restera ancré dans les mémoires et laissera un grand vide autour de lui ». Le sénateur Antoine Karam parle d’un artiste qui savait « réveiller en chacun de nous l’amour de notre culture commune, de notre Guyane ».

 


, , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile