Saint-Laurent du Maroni lutte contre les branchements électriques sauvages

21 février 2019 À la une Sécurité


Une opération de coupures des raccordements électriques illégaux a eu lieu au quartier des Sables Blancs ce jeudi 21 février 2019. Une opération menée conjointement par les services municipaux, de l’Etat et d’EDF Guyane.

C’est la première fois qu’une opération d’une telle envergure a lieu dans l’ouest guyanais. Plusieurs kilomètres de câbles illégaux ont été déterrés et arrachés. « Il faut intervenir car c’est d’abord la sécurité des personnes, en particulier des enfants très nombreux dans le quartier, qui est en question. Il faut agir avant qu’un drame ne survienne comme récemment à Cayenne », déclare Sophie Charles, maire de Saint-Laurent du Maroni.

EDF Guyane a bien conscience qu’une grande partie de la population de la ville est raccordée illégalement. « On considère qu’il y a pratiquement un foyer sur deux qui est alimenté par de la fraude ou de la revente d’électricité. Il y a 40 000 habitants officiels, 60 000 selon les estimations à Saint-Laurent. Pourtant à EDF nous avons 6 000 clients ce qui la moitié de ce qu’on devrait avoir », précise Michel Durant, directeur d’EDF Guyane.

Un raccordement électrique sauvage. Certains câbles étaient enterrés. (Photos : P. Oréfice)

Ces branchements illégaux soulèvent la question de l’habitat spontané contre lesquels la mairie de Saint-Laurent souhaite lutter. Un projet d’auto-construction a été déposé au ministère des Outre-mer qui permettrai de reloger les populations en situation légale et les familles à revenus modestes. « L’idée est que les habitants construisent eux-mêmes leur maison sur certains terrains avec des normes préétablies. Ils pourront s’installer légalement et avoir accès aux services », explique Yves Dareau, sous-préfet. La plupart des quartiers d’habitats illégales sont situés sur des terrains où sont déjà prévu la construction de logement qui sont retardés par la présence des squats.

Enfin, pour donner suite aux coupures de ce matin et à la demande d’une partie des habitants du quartier, une réunion est organisée demain en sous-préfecture avec l’ensemble des acteurs institutionnels et les représentants des habitants du quartier des Sables-Blancs. Au cours de cette réunion seront notamment abordées les solutions existantes ou envisageables qui permettront aux habitants de s’approvisionner en eau et en électricité en respectant le cadre légal et les impératifs en matière de sécurité des personnes et des biens.


, , , , , , , , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile