Pêche : la conférence maritime régionale débute en Guyane aujourd’hui

11 septembre 2018 À la une Economie


La conférence martime régionale 2018, organisée par le comité France maritime, l’évènement va pendant trois jours se pencher sur les différentes filières de l’économie maritime.

Ce matin, la délégation du Cluster maritime français, accompagnée du préfet, Patrice Faure et des opérateurs locaux, George Michel Karam et Nicolas Abchée, ont visité le port de la crique, le marché couvert aux poissons et la société Abchée.

Le préfet a annoncé la création d’une future filière d’exportation maritime

A titre de comparaison, le Suriname vend 40 000 tonnes de poissons en France métropolitaine via Amsterdam.  « Il n’y a aucune raison que en Guyane qu’on ne puisse pas pêcher du poisson puis l’exporter vers la Métropole ». A travers une filière d’exportation, le préfet précise qu’il faudra réguler le flux et le volume. Pour se faire, il souhaiterait que la marchandise soit importée par les compagnies commerciales régulières. « Un avion par semaine de produits frais de la mer pourrait partir en direction du marché de Rungis qui à proximité d’Orly » annonce-t-il.

Les pêcheurs pris dans les filets

Même si la pêche illégale a ralenti selon George-Michel Karam, président du comité des pêches de Guyane, la principale problématique demeurent la pêche illégale. Les pêcheurs sont encore cloitrés dans une zone d’environ 80km entre l’embouchure de l’Approuague et du Kourou. « La Guyane à une zone de plus de 350 km mais une bonne partie a été annexée par les pêcheurs Brésilien, Surinamais et même Vénézuéliens », affirme Georges-Michel Karam.

Plusieurs conférences reviendront sur les grandes problématiques de la filière pêche. Un bilan sera présenté à l’issue des trois jours.

 


, , , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile