Pêche illégale : trois déroutements en une semaine.

26 avril 2019 À la une Pêche


Les mercredis 17 et 24 avril, les patrouilleurs de la Marine Nationale ont effectué trois déroutements de navires repérés en action de pêche illégale dans les eaux guyanaises. Un bilan qui s’élève à la saisie de 1,7 tonnes de poisson, plus de 4km filets et 35 kg de vessies natatoires.

Mercredi 17 avril, les deux patrouilleurs Antilles Guyane (PAG) « la Résolue » et « la Confiance » appuyés par un hélicoptère Fennec de la base aérienne 367 ont mené une opération de lutte contre la pêche illégale entre la frontière brésilienne et l’estuaire de l’Approuague. Les équipes de contrôles ont pu arraisonner un premier navire illégal en pêche, avant de prendre le contrôle d’un second, non loin de la côte où ils tentaient de trouver refuge. La direction de la mer a ordonné le déroutement de ces deux navires, escortés par les PAG, vers le port du Larivot. Les équipages ont été entendus par les gendarmes, leur cargaison, leurs engins de pêche et leurs navires saisis. Les deux navires ont été mis au sec pour une destruction ultérieure.

Mercredi 24 avril, la vedette de gendarmerie maritime Mahury, en patrouille également dans l’estuaire de l’Oyapock, a contrôlé un navire brésilien en action de pêche du côté français de la délimitation maritime. À l’issue d’un déroutement de 12 heures, le navire a été sorti de l’eau sur le terreplein du Larivot, conformément aux directives de la Direction de la mer. Le capitaine a fait l’objet d’une garde à vue, tandis que son navire sera également détruit par un prestataire agréé.


, , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile