Opération harpie : 3 militaires gravement blessés

12 juin 2019 À la une Faits divers


Une collision entre une pirogue des Forces armées de Guyane et une autre pirogue non-identifiée a eu lieu samedi dernier sur le Maroni. Le parquet soupçonne un acte volontaire du piroguier.

Le samedi 8 juin 2019, aux alentours de 21h40, une pirogue des Forces armées de Guyane avec trois militaires du Bataillon de chasseurs alpins de Chambry et de deux gendarmes mobiles de Guyane, en patrouille pour une opération Harpie sur le Maroni, entre Saint-Laurent et l'embouchure de l'Inini, a subi une violente collision avec une pirogue non identifiée qui a pris la fuite après le choc. L'abordage a provoqué des blessures graves pour un militaire et deux gendarmes.

Selon le procureur de la République, un certain nombre d'éléments laissent à penser que cet abordage résulte d'un manœuvre volontaire du pilote de la pirogue qui a pris la fuite. La Section de recherches de Cayenne a été saisie de la poursuite des investigations du chef de violences avec arme par destination ayant entrainé une interruption temporaire de travail supérieure à 8 jours sur personne dépositaire de l'autorité publique et de non-assistance à personne en danger.


, , , , , , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile