Les opposants à la Montagne d’Or comptent un petit nouveau

20 mars 2018 À la une Environnement


NEMO, pour Non à l'Exploitation de la Montagne d'Or. Ce réseau, emmené par Harry Hodebourg, se veut différent de ce que propose déjà le collectif Or de Question pour fondateur.

Harry Hodebourg assure que le réseau NEMO n'agira pas contre le collectif Or de Question, mais à ses côtés, pour unir leurs forces contre le projet minier de l'ouest guyanais. « Je suis l’un des quatre fondateurs de Or de Question, on a fait un travail un formidable travail. Pour divers raisons, il y a beaucoup de gens qui n’ont pas voulu rejoindre Or de Question parce que nous sommes caricaturés comme des écologistes extrémistes. Je suis évidemment écologiste mais j’ai une vision générale de la société. Et ce nouveau réseau permettra à d’autres personnes de rentrer dans la bataille, d’encercler le projet Montagne d’Or jusqu’à ce qu’il devienne un bœuf mort » annonce-t-il.

Harry Hodebourg affirme avoir lu le dossier que la Montagne d'Or transmis à la commission nationale du débat public, dans lequel la compagnie détaille son projet. Pour lui, il y a de nombreuses zones d'ombre, notamment sur la question de l'emploi. « Désormais, on a un document officiel qui ne fait que nous convaincre que ce projet n’est pas bon pour la Guyane. ¾ des emplois que propose la compagnie sont des emplois niveau CAP ou non qualifiés. De plus, il ne faut pas croire que ça sera 750 emplois durant les 12 ans. Il y aura un montée en charge au début du projet puis une baisse à la fin », affirme-t-il.

Némo se veut différent de ce que propose déjà le collectif Or de Question. Pour Harry Hodebourg, c'est avant tout un rassemblement de citoyens opposés au projet minier de la compagnie Montagne d'Or, mais pas à tous les autres projets industriels en Guyane.

Il appelle la population à le rejoindre, via l'adresse nemoguyane@gmail.com. Il en appelle également aux « lanceurs d'alerte » pour empêcher le projet de voir le jour. Il invite aussi les citoyens à se mobiliser pour le débat public sur le projet de la Montagne d'Or, dont la première réunion aura lieu le 3 avril prochain à Saint-Laurent du Maroni.

 


, , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile