Le conflit social aux services techniques de la mairie de Cayenne prend une tournure juridique

6 avril 2018 À la une Social


La municipalité a introduit un référé auprès du Tribunal de Grande Instance pour ordonner le déblocage du site services techniques.

Le jugement en référé a été mis en délibération aujourd'hui, la mairie a demandé une ordonnance d'expulsion des grévistes sur le site. Selon nos informations, le tribunal aurait statué en faveur de la mairie, il demande donc aux grévistes de quitter les lieux avec une astreinte de 10 000 euros par jour. La décision sera notifiée aux grévistes dans la journée.

Les grévistes soutenus par l'UTG se disent être serein dans l'attente de la décision de justice (Photo: A. BeharyLS)

Mercredi, déjà, la maire, Marie-Laure PHINERA-HORTH avait lancé un appel aux agents grévistes et leur avait demandé de lever le blocage de l’accès au site.

Les agents sont en grève depuis plus de trois semaines, à l'appel de l'UTG. Derniers points de blocage : le déplacement du directeur opérationnel, que la mairie refuse. Ils demandent également que 38 véhicules de leur parc soient à jour de leur contrôles techniques et/ d’assurances, ainsi que des moyens de travail et de sécurité. Ces derniers étaient déjà inscrits dans un protocole datant de 2015 selon les grévistes.


, , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile