Le syndicat UTG-Santé soutient les médecins démissionnaires du CHAR

22 mai 2018 À la une Santé Social


Ce mardi 22 mai, les membres de l'UTG-Santé ont tenu une conférence de presse pour annoncer leur soutien total à ces médecins.

Pour rappel, il y a trois semaines, 17 médecins urgentistes de l'hôpital de Cayenne présentaient leur démission pour dénoncer leurs conditions de travail et le manque de personnel.

Il y a un an, le personnel du CHAR était en grève pour demander plus de moyens pour l'hôpital. Face aux difficultés de recrutement rencontrées par la direction de l'hôpital, Patricia Saïd, secrétaire générale 1ère adjointe de l'UTG santé, elle en appelle aux étudiants en médecine guyanais. « Un jeune interne guyanais disait qu’il n’a pas besoin de moyens attractifs pour revenir chez lui. Les médecins guyanais doivent venir travailler en Guyane. Il faut développer cet état d’esprit. Les médecins guyanais qui sortent des écoles, on vous attend », affirme-t-elle.

L'occasion aussi de faire un point sur l'avancée du protocole d'accord signé il y a un an, après 75 jours de grève des personnels du CHAR. Depuis, quinze contractuels ont pu être titularisés en 2017. « On doit arriver jusqu’au bout de l’épuration des emplois précaires à l’hôpital de Cayenne », annonce Patricia Saïd, secrétaire générale 1ère adjointe de l'UTG santé. Selon elle, il faut organiser une convergence des luttes pour améliorer le système de santé en Guyane, avec les maires des communes dont le besoins en offre de soin est urgent et avec les personnels de tous les établissements de santé de Guyane.

Les médecins démissionnaires et l'UTG-Santé doivent se rencontrer le 30 mai prochain.


, , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile