Le film documentaire « Les Pépites du fleuve » brille en Guadeloupe

18 mars 2019 À la une Culture


La réalisatrice Guyanaise Marie-Sandrine Bacoul est récompensée ce week-end au festival « Nouveaux regards » en Guadeloupe pour son film « Les Pépites du fleuves ».

« Les Pépites du fleuve » a été tourné à Grand-Santi, commune du Maroni où la population est majoritairement Djuka. Des élèves de troisième se préparent à quitter leur village pour aller poursuivre leurs études sur le littoral. Les 4 jeunes vont bientôt quitter leur univers familial, leurs habitudes et leur environnement. Le documentaire retransmet leurs joies, leurs inquiétudes et leurs espoirs d’une vie réussie mais également les difficultés que rencontre la jeunesse dans les communes isolées.

C'est une victoire collective et surtout la mise en valeur des enfants du fleuve pour la réalisatrice. « J’ai pensé d’abord aux jeunes de Grand-Santi en tenant ce trophée. Des jeunes qu’on ne voit pas en général et des gens en Guadeloupe ont été touchés par leurs parcours. C’est un message d’espoir pour eux. C’est toute la magie d’un film », affirme Marie-Sandrine Bacoul

Le film documentaire a remporté le prix du jury médias et le prix du meilleur documentaire lors de la 3ème édition de ce festival « Nouveaux regards » dédié au cinéma caraïbéen. Les bonnes nouvelles s’enchaînent Marie-Sandrine Bacoul a appris ce lundi matin, qu'elle est sélectionnée pour le Festival Panafricain de Cannes. « C'est une joie immense » pour la jeune Guyanaise.


, , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile