Le « chèque ô » : de l’eau potable pour les foyers dans la précarité

26 mars 2019 À la une Social


Une convention qui a été signée entre la Communauté d’agglomération du centre littoral (CACL), la Société guyanaise de eaux (SGDE) et les communautés des communes ce mardi 26 mars 2019. Une politique d'action sociale qui vise à faciliter l'accès à l'eau potable pour les personnes les plus vulnérables.

Ouvrir le robinet ou prendre sa douche : des gestes du quotidien anodins, mais qui deviendraient trop coûteux pour certains. Les foyers les plus précaires des communes de la CACL bénéficieront d'une aide annuelle grâce au « chèque eau ». Objectif : éviter les impayés et garantir l'accès à l'eau potable. « Ça permet de traiter des cas en plus grande détresse et ce sont ces personnes qui sont potentiellement en difficulté de paiement », précise Patrice Blondeau, le directeur général de la SGDE

Cette signature met l’accent sur la politique sociale menée par la CACL en faveur de « l’eau pour tous » matérialisée par l’attribution par la CACL, d’un chèque d’une valeur totale de 55 000€ répartis entre les Centres communaux d’actions sociales (CCAS). Les bénéficiaires auront un « chèque eau » d’une valeur de 50 euros qui seront remis par les CCAS. « Il y a des règles et des critères d’attribution. Tout est transparent et je ne peux que me réjouir d’apporter cette aide dans des familles défavorisées qui ont du mal à payer leurs factures d’eau », déclare Marie-Laure Phinéra-Horth, présidente de la CACL et maire de Cayenne.

Ainsi, le « chèque eau » est attribué à certains foyers selon des critères comme le revenu, les dépenses et la composition du foyer. La convention établit un partenariat avec les acteurs de l’eau et les services sociaux des communes jusqu'en 2028.


, , , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile