La sécurité en milieu scolaire est en amélioration

19 septembre 2018 À la une Education Sécurité


Un comité de pilotage de la convention EVIDENCE (Endiguer Violences et Incivilités en Développant les Échanges pour Normaliser le Climat Éducatif) a eu lieu hier pour faire un bilan sur la sécurité en milieu scolaire.

Organisé hier matin au lycée Jean-Marie Michotte, le comité de pilotage EVIDENCE a réuni, le préfet, le procureur, des représentants du rectorat et de la CTG, ainsi que le commandant de la gendarmerie de Guyane. Il vise à améliorer la sécurité dans et aux abords des établissements et de mieux combattre la violence, par le biais de moyen tel que la patrouille notamment des forces de l’ordre.

Des communes jouent le jeu et d’autres moins

Face à une assistance composée essentiellement de personnels éducatifs, ainsi que des représentants d’élèves et de parents d’élèves, le comité a pu faire part d’un bilan positif concernant la sécurité des élèves, et a également évoqué les points à améliorer. Selon Eric Vaillant, le procureur de la République, le travail avec les communes doit être renforcé. Selon lui, les maires doivent développer, les conseils locaux de prévention de la délinquance et mener des actions concrètes avec les chefs d’établissement de leur commune. « Il faut des réunions mensuelles entre les mairies et les chefs d’établissement scolaire C’est une nécessité, ça peut contribuer à améliorer les choses », affirme Eric Vaillant.

Le port d’arme au sein des établissements scolaires, bientôt de l’histoire ancienne ?

C’est l’un des points, défendu lors du comité de pilotage. Le préfet a assuré vouloir responsabiliser davantage les parents d'élèves, grâce aux nouvelles règlementations du permis de chasse qui vise à encadrer l’achat et la circulation d’armes à feu. L’état dispose désormais de plus de moyen pour tracer les armes liées à des méfaits. « Le permis de chasse est une bonne chose Il répond aux attentes des revendication de mars-avril 2017 pour plus de sécurité en Guyane », affirme Patrice Faure, Préfet de Guyane

Les enseignants appellent à plus de fermeté dans les établissements scolaires

Si le bilan en termes de sécurité est avancé comme positif par le comité de pilotage EVIDENCE. Les personnels d’établissement ont fait savoir que des points d’amélioration étaient nécessaires afin que le dispositif EVIDENCE soit efficace. Sur la gestion des difficultés en interne, le personnel souhaite s’appuyer davantage sur le dispositif mis en place avec la police et travailler sur les règlements intérieurs et son application. « Pour se faire, le personnel ne devrait pas trembler devant des sanctions. Il faut fixer un cadre et le faire respecter dès le début de l’année », précise Nicole Nivoix conseillère pédagogique du lycée Jean-Marie Michotte. Les enseignants saluent certaines avancées aux abords des établissement mais estiment que des progrès sont à faire à l’intérieur des établissements.

 


, , , , , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile