La Police de Sécurité du Quotidien : La Guyane fait partie des 20 départements français prioritaires ciblés par cette mesure

9 février 2018 À la une Sécurité


La Police de Sécurité du Quotidien a été présentée hier par le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. C'était une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron.

Si la Guyane n'est pas concernée par la mise en place d'ici 2020 de 1 300 policiers supplémentaires dans des quartiers sensibles, elle fait partie des 20 départements choisis pour l'envoi de gendarmes supplémentaires.

5 facteurs justifient le choix de la Guyane : la pression migratoire, la superficie du territoire, les violences aux personnes et les atteintes aux biens, la forte croissance démographique et la lutte contre l'orpaillage. La Guyane compte 23 crimes et délits pour 1000 habitants. A titre de comparaison, la Seine-Saint-Denis est a 18 et Paris 7 crimes et délits pour 1000 habitants selon la gendarmerie nationale.

La porte-parole de la gendarmerie nationale, Karine Lejeune, a expliqué en conférence de presse que la Guyane, comme Mayotte, est prioritaire. L'un des axes de travail sera le renforcement des contacts avec la population. Des gendarmes adjoints volontaires seront recrutés et formé sur place.

Des cellules de prévention et de contact seront mises en place dans les unités les plus importantes du département. Elles seront chargées de réaliser des patrouilles à pied quotidiennes.

Enfin, des réunions publiques d’information et de contact seront également mises en œuvre.

 

 


, , , , , , , , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile