Journée mondiale contre le cancer : lutter efficacement contre la maladie

5 février 2019 À la une Santé


Comme chaque année la journée mondiale contre le cancer est le 4 février. Elle a pour thème « Je suis et je vais » cette année.

Le choix de ce thème vise à rappeler les mesures importantes à prendre pour réduire l’incidence du cancer. Cette maladie reste l’une des plus grandes causes de mortalité dans le monde. D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de nouveaux cas de cancer et la mortalité cancéreuse sont en augmentation. Par exemple, en 2012, 14 millions de personnes avaient contracté un cancer et 8,2 millions de personnes en étaient décédées. En 2018, on a enregistré 18,1 millions de nouveaux cas et 9,6 millions de décès par cancer. Les plus répandus en Guyane sont les cancers du sein et le cancer colorectal.

Les chiffres de la maladie en Guyane selon un rapport des estimations de 2016-2017

– 456 nouveaux cas de cancer par an en Guyane (toutes localisations cancéreuses confondues) dont 54% chez l’homme. Le cancer occupe la deuxième place parmi les affections de longue durée les plus fréquentes, derrière le diabète (type 1 et 2). Les localisations qui représentent la moitié des cancers incidents chez l’homme sont : prostate (32%), côlon-rectum et poumon (9% chacun). Les localisations qui représentent plus de la moitié des cancers incidents chez la femme sont : sein (26%), col de l’utérus (12%), côlon-rectum (8%) et thyroïde (5%)

 – 128 décès annuels dont 58% chez l’homme Les cancers représentent 17% du nombre total des décès enregistrés chez les résidents en Guyane. De 2007 à 2014, le cancer est la deuxième cause de mortalité en Guyane. Il se situe au troisième rang chez l’homme (16,5%) derrière les « Causes externes de blessure et d’empoisonnement » (19,9%) et les « Maladies de l’appareil circulatoire » (17,6%); chez la femme, les décès par cancer occupent la deuxième place derrière les  «Maladies de l’appareil circulatoire» (20,6%).

Témoignage d’une femme aujourd’hui guérie

A l’occasion de la journée contre le cancer, l'antenne guyanaise de la ligue contre le cancer a ouvert ses portes aux personnes qui souhaitaient des renseignements sur les maladies. Jacqueline Daniel est une ancienne malade. Elle était atteinte d'un cancer du poumon. Aujourd'hui Jacqueline est guérie et elle consacre une partie de son temps à la Ligue. Elle se souvient d’une période très difficile. « Il y avait beaucoup de choses que je ne pouvais plus faire comme avant et ça c’était très dur », témoigne-t-elle. En se rapprochant de la ligue contre le cancer en Guyane, elle a appris à vivre avec la maladie. « La ligue m’a beaucoup aidé avec le sophrologue et psychologue », nous dit-elle. Désormais, Jacqueline doit tenir un rythme de vie différent en faisant attention à son alimentation, en faisant du sport adapté. « Il ne faut pas avoir peur de la maladie. Il faut surtout se surveiller pour être pris en charge le plus tôt possible », conseille-t-elle.

La ligue contre le cancer appelle à les rejoindre

La section locale en Guyane manque d’adhérents. « Il nous faut plus d’adhérents pour que ce comité décolle vraiment. Sur les 103 existants partout en France, nous sommes les seuls à peu fonctionner », déplore Rosine Maroudy, vice-présidente de la Ligue contre le cancer en Guyane. La Ligue rappelle que des actions de communication et d’information sont menées lors de plusieurs grands évènements annuels comme « Octobre Rose ». La journée mondiale de lutte contre le cancer est l’occasion de rappeler l’importance du dépistage et les bon réflexes pour prévenir les cancers.


, , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile