Fin du squat de la rue Madame Payée

25 septembre 2018 À la une Social


La maison occupée illégalement au 53 Rue Madame Payée est désormais vide et murée après un important rassemblement hier soir.

Ce rassemblement s’est décidé lors d’une réunion publique au sujet des squats, organisée par l’association les Grands Frères, samedi soir. « Nous irons lundi soir, 18 heures, devant le squat rue Madame Payée pour prier » propose une femme dans le public très remonté.

Si la population était à l’origine invitée à venir prier, la manifestation à pris une tournure bien différente. Environ 200 personnes se sont rassemblées devant la maison squattée pour dénoncer l’inaction des forces de l’ordre.

Des policiers étaient déjà positionnés en fin d’après-midi autour de la bâtisse. (Photo : G.Vernet)

Un peu plus tôt dans la soirée, un squatteur dit reconnaître que l’autorité de l’Etat : « Même le propriétaire ne veut pas que l’on casse la maison. Je ne comprends pas, les Grands Frères sont qui ? Est-ce que ce sont eux qui font la loi ? S’il fallait faire quelque chose, je pense que c’est à l’Etat de le faire ou la mairie. On attend la justice, s’il décide qu’il faut partir. On va partir »

La foule a obtenu gain de cause. Après deux heures de négociations, la mairie de Cayenne a pu procéder à l’évacuation du squat. La maire de Cayenne, Marie-Laure Phinéra-Horth est venu en personne sur les lieux et échanger avec les squatteurs. « Nous avons échangé avec eux et ils ont décidé de quitter les lieux volontairement », précise-t-elle.

Marie-Laure Pinéra-Horth, maire de Cayenne, devant le squat rue Madame Payée (Photo : G. Vernet)

Le centre-ville de Cayenne est en train de se paupériser, de nombreuses maisons sont abandonnées. « Les propriétaires délaissent leur maison qui sont très rapidement occupées par des migrants », explique-t-elle. La ville de Cayenne a mis en place une cellule qui travaille sur les squats. « Nous avons une cartographie des squats à Cayenne et je peux vous dire qu’il y aura du changement. Il y aura une procédure judiciaire à mener. Et nous allons accompagner les propriétaires qui ont fait le choix de récupérer leur bien », annonce la maire de Cayenne. La mairie réunira le 8 octobre prochain, une commission avec le parquet, la police nationale et des associations afin de coordonner les prochaines actions.

La maison du 53 rue Madame Payée est vidée et murée ce lundi 24 septembre. (Photo : K. Saïbou)

La maison a été vidée sous la protection des autorités. Elle a été murée et les raccordements électriques ont été coupés. Des hébergements provisoires ont été trouvés par les occupants.

 


, , , , , , , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile