Coup de gueule des assistantes maternelles qui ne voient pas venir les aides

6 décembre 2017 À la une Social


Les assistantes maternelles sont inquiètes pour la profession, face aux délais de paiement de la CAF, la caisse d'allocations familiales.

Certaines d'entre elles mettent plusieurs mois à recevoir l'aide d'amélioration d'habitat, qui leur permet de faire des travaux ou d'acheter du matériel pour garder les tout-petits à leur domicile. Les domiciles des assistantes maternelles doivent répondre à des normes de sécurité. Il faut, par exemple, installer une barrière de sécurité aux escaliers si la maison est à étage. Conséquence : celles qui attendent l'aide ne peuvent pas commencer leur activité. C'est le cas de Maria, 41 ans, qui affirme qu'elle n'est pas seule dans ce cas :

« J’ai fait ma demande il y a 3 mois. J’ai une collègue ça fait 7 mois et une autre 1 an. J’ai fais une demande de 8000 euros, je dois sécuriser le salon, la cuisine et les escaliers »

Selon des témoignages, certaines assistantes maternelles ont renoncé à exercer face à ces délais d'attente trop longs.

De son côté, Patrick Divad, le directeur de la CAF, confirme qu'il y a eu des retards dans plusieurs dossiers, mais que la situation va s'améliorer très bientôt. Il explique que ce retard est « le résultat d’absences du personnel dans les services de la CAF » et que « ce dispositif résultent d’une grande expertise qu’ils n’ont pas pu traiter dans les délais ». Il précise que « les dossiers feront l’objet d’une attention particulière » et que « personne ne doit renoncer à ses droits et au dispositif d’action sociale ». Il ajoute que la CAF mène une action sur l’ensemble du territoire pour promouvoir ce dispositif. Selon Patrick Divad, tous les dossiers seront traités avant le 22 décembre.

En attendant, Maria envisage de lancer une pétition pour dénoncer ce problème.

(Photo : image d'illustration)


, ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile